Tiffany Haddish fait des aveux de NSFW à Nicolas Cage lors du tournage d’un nouveau film

Tiffany Haddish a une étrange façon de se sentir à l’aise avec ceux qu’elle trouve intimidants. L’actrice est apparue sur It’s Been A Minute de NPR où elle révèle qu’elle a raconté à Nicolas Cage une histoire très intime sur son premier orgasme pour se familiariser davantage lors du tournage ensemble de The Unbearable Weight of Massive Talent. La comédienne raconte qu’elle a vécu un jour un blocage mental, ce qui l’a empêchée de livrer sa meilleure performance – et Cage a remarqué le problème.

« On pouvait dire qu’il devenait irrité », se souvient-elle, « et je me disais: » Écoutez, je suis vraiment intimidé par vous et je dois vous dire quelque chose. Il était comme ‘Vous ? Tiffany Haddish ? Intimidé ?’ J’étais comme ‘Je dois te raconter cette histoire, mec ! Et une fois que je vous raconterai cette histoire, tout ira bien. Alors je lui raconte cette histoire – et tout allait bien. Le moment s’est produit alors que Haddish était un adolescent au cinéma en train de regarder Face/Off de Cage.

Elle a poursuivi: « Alors maintenant, je me tiens en face de cet homme, avec ces mêmes gros globes oculaires … et ils me regardent dans la vraie vie en temps réel », a-t-elle déclaré. « Et tout ce à quoi je peux penser, c’est le gars avec qui je suis allé au cinéma et comment nous nous embrassions, puis ce sentiment et ensuite à quel point je me sens bizarre de me souvenir de cela devant lui, et là il me regarde. »

Après tout le bavardage, où certaines personnes auraient pu trouver l’histoire énervante, Cage en a simplement ri. « Il a ri très fort », a-t-elle déclaré. « Il dit : « Vous savez, ma première femme m’a vu dans un film et elle a dit qu’elle allait m’épouser, et nous avons fini par nous marier ». Et j’ai dit : « Ouais, je n’ai pas dit ça J’allais t’épouser, ni te laisser mettre tes doigts sur moi, d’accord ?’ Je te fais juste savoir qu’il y a une pensée qui me traverse l’esprit et qu’elle m’empêche de faire mon travail. Mais maintenant que je te l’ai dit, je pense que ça va aller. Et boum. »

Share