Tir à l’arc | Jeux Olympiques : la peur du tir à l’arc !!! S’estompe à cause de la chaleur

La chaleur est les premiers protagonistes des Jeux. Les températures pour ces premiers jours vont monter en flèche à Tokyo. Quelques heures avant la cérémonie d’ouverture, le thermomètre a déjà atteint 35 degrés avec une humidité proche des 60%. La sensation thermique a atteint 40 degrés… et a fait des ravages sur l’archère russe Svetlana Gomboeva.

Gomboeva, 23 ans, s’est effondrée lorsqu’elle est venue vérifier son score final lors du tour de qualification de tir à l’arc. Il a subi un coup de chaleur. Il s’est évanoui. Et que la compétition a commencé à 9h00 du matin à Tokyo.

La archer s’est effondrée après avoir revu son score final et elle a dû être assistée par du personnel médical et ses coéquipiers, qui concourent sans drapeau par l’intermédiaire du Comité olympique russe (COR).

Gomboeva (terminée à la 45e place) a rapidement repris connaissance, mais a dû être sortie du sable sur une civière. L’athlète russe a déclaré plus tard aux journalistes que c’était la première fois que quelque chose comme cela lui arrivait et que l’humidité était un facteur clé.

Le Russe devrait participer à une égalité par équipe le dimanche 25 juillet et à une épreuve de qualification individuelle le jeudi 29 juillet.

Avant le déclenchement de la pandémie, températures élevées qui caractérisent Tokyo pendant les mois d’été, ils étaient la principale préoccupation de la célébration des Jeux.

La chaleur, dont la sensation thermique est beaucoup plus élevée en raison de l’humidité estivale dans la capitale japonaise, a été le facteur déterminant qui a conduit les organisateurs à ramener les épreuves de marathon et de marche à Sapporo, au nord de l’archipel.

Share