Tito Acosta : « Je veux dépasser la marque de Miguel Cotto »

Ángel ‘Tito’ Acosta (22-2, 21 KO) est à quelques jours de monter sur le ring. Le Portoricain de 30 ans a été champion du monde à la volée et le 10 septembre, il tentera de l’être à la volée. L’actuel champion WBO de la division, Together Nakatani (21-0, 16 KO) l’attend. Son ambition est claire. « Nakatani ne peut pas être entaché. Je sais que ce combat sera bon pour lui, mais j’ai faim d’être champion de ma deuxième division. La faim de récupérer ce qui était à moi dans une division mineure de celui-ci. Je veux combattre les meilleurs dans cette catégorie. Mon intention est d’égaler d’autres champions portoricains de différentes divisions. Je veux correspondre à Cotto. J’étais champion à 108 livres, maintenant je suis à 112 et je pense que je pourrais atteindre 115 et 118« Celui de Porto Rico reconnu dans le podcast ‘Boxeo a la Carrera’.

Acosta arrive motivé, mais son approche a été difficile. En mars 2021, il a rompu sa sécheresse de près d’un an et demi sans combattre. Ses sentiments n’étaient pas les meilleurs lors de son deuxième combat à 112 livres. « Dans ce combat j’étais hors de portée. Après un long moment sans combattre, c’était difficile pour moi en termes de distance. Si ça avait été le combat pour le titre mondial, ça n’aurait pas semblé bien. Je suis content d’avoir pu me battre plus tôt« Il a ajouté. Ce revers est important, mais le principal a été le décès de son entraîneur, Juan José Muciño, en juillet.

« Il n’a pas pu m’accompagner à mon dernier combat. Quand je l’ai fait, je suis retourné à Monterrey et il n’a pas pu être dans mon coin dans ce combat. Il a été difficile de perdre mon entraîneur » Il reconnaît. Maintenant, il travaille avec Joel Díaz et regarde vers l’avenir.  » L’adaptation est très bonne. J’ai fait six semaines avec Joel. C’est un homme très expérimenté et aussi avec des champions du monde », ajoute-t-il.

Share