Tomljanovic et Ostapenko en vedette dans le rang du jour à Wimbledon

03/07/2021 à 22:41 CEST

.

l’australien Ajla Tomljanovic et le letton Jelena Ostapenko ils ont joué dans le colère du tournoi en s’engageant dans une discussion et un échange de déclarations, à sa fête et lors d’une conférence de presse.

Tomljanovic a réprimandé Ostapenko pour avoir consulté un médecin alors qu’il était mené 4-0 au tableau d’affichage et a déclaré à l’arbitre de chaise : « Vous savez qu’il ment, n’est-ce pas ? »

Quand il a pris sa retraite, Ostapenko a dit à Tomljanovic que s’il ne le croyait pas, il pouvait demander au kiné, lui a dit que son comportement avait été terrible et qu’il n’avait montré aucun respect. « Tu es là pour parler », répondit l’aussie.

Déjà lors d’une conférence de presse, les hostilités se sont poursuivies. « Elle ne peut rien dire sur ma blessure, car elle ne sait rien. Cela a été très irrespectueux, car tout joueur de tennis peut être blessé. Tu ne peux rien dire à moins que ce soit mon kiné ou le docteur. Tu ne peux pas me traiter de menteur devant tout le monde. Elle est la joueuse avec le pire comportement sur tout le circuit. Que tu gagnes ne te donne pas le droit de faire ce que tu veux« , a déclaré Ostapenko.

« Si j’avais été à 50%, j’aurais gagné. »

De son côté, Tomljanovic, a souligné qu’il a déjà vu d’autres joueurs dans sa carrière qui ont demandé un temps médical pour arrêter le rythme du match.

« Je ne pense pas qu’elle ait été blessée. Il n’y avait rien de mal avec elle, puis à 4-0, elle a demandé un physio. Appelez-moi un menteur? C’est pour rire. C’est un comportement honteux car elle est une championne du Grand Chelem et les enfants la voient comme un exemple. Si elle s’était blessée, elle aurait pu gérer la situation différemment », a expliqué l’Australienne.

Share