Toto Wolff dément les affirmations de Paddy Lowe sur le sac de sable de 2014

Toto Wolff a rejeté la suggestion de Paddy Lowe selon laquelle Mercedes faisait des sacs de sable en 2014 pour éviter les changements de réglementation du moteur instinctifs.

Lowe était directeur exécutif de Mercedes au début de l’ère turbo hybride en 2014, restant avec l’équipe pour cette saison et deux autres – au cours desquelles ils ont remporté les championnats du monde pilotes et constructeurs, comme ils l’ont également quatre depuis.

Le joueur de 59 ans a affirmé dans un podcast récent que Mercedes avait cloué le nouveau moteur avec tant d’insistance que pendant la majeure partie de 2014, il n’était “jamais à pleine puissance pour les qualifications” parce que l’équipe ne voulait pas être aussi loin devant ses rivaux que pour déclencher potentiellement des changements de règles qui les désavantageaient.

L’affirmation de Lowe était que le directeur de l’équipe Wolff lui-même donnerait des indications sur «combien de tours de moteur pour Q3», en disant: «Je l’obtiendrais dans l’oreille de Toto,« c’est trop ».

«Et je me dis ‘oui, mais si nous n’obtenons pas de poteau, nous ressemblerons à un bon groupe de tasses’.»

Mais Wolff a remis en question cette version des événements, qui, selon Lowe, s’était produite bien avant que les “ modes de fête ” du moteur pour les qualifications ne soient interdits pendant la campagne 2020.

Découvrez toutes les dernières marchandises Mercedes via la boutique officielle de Formule 1

“Je pense que Paddy a dû être dans un endroit différent de moi”, a déclaré Wolff aux journalistes lors du week-end du Grand Prix du Portugal.

«Il n’y a pas de situation telle que vous faites revenir un moteur juste pour que les règlements soient modifiés dans votre direction.

«Nous étions très compétitifs en 2014 et je pense que tout le monde pouvait le voir. C’était le début d’un environnement réglementaire qui n’aurait pas changé de toute façon. Alors, oui, peut-être que Paddy a eu cette impression.

Ce fut une saison au cours de laquelle Mercedes n’a raté la pole position qu’une seule fois en 19 courses, lorsque Felipe Massa et Valtteri Bottas ont bloqué la première ligne pour Williams au Grand Prix d’Autriche.

Cependant, ce duo a terminé respectivement quatrième et troisième de la course alors que Nico Rosberg menait à la maison Lewis Hamilton pour une Mercedes 1-2, le constructeur allemand gagnant 16 fois avec leurs seules défaites étant un trio de victoires par Daniel Ricciardo de Red Bull.

«Au fait, c’était aussi une bonne voiture», a ajouté Lowe. «Ce n’était pas seulement le moteur, nous avions également une aérodynamique formidable, meilleure que quiconque en fait, que nous avions l’habitude de suivre parce que nous corrigions toutes nos données par le moteur.»

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook