in

“Tout le monde sait ce qu’on pense de la Copa América”

05/06/21 à 05:51 CEST

Il y a une guerre ouverte entre Tite et les internationaux brésiliens, d’une part, et la CBF, avec son président Rogerio Caboclo, d’autre part. La raison en est le mécontentement des footballeurs, et du staff technique, de devoir jouer la Copa América au Brésil, improvisée et, en pleine pandémie qui a déjà fait 470.000 morts,

C’est Casemiro, le capitaine de la Seleçao, qui a confirmé le conflit, qui s’est exprimé au stade Beira-Rio, à Porto Alegre, après la victoire (2-0) contre l’Équateur, dans un match valable pour Qatar 2022. “Ce n’est pas le moment d’en parler, mais tout le monde sait déjà quelle est notre position. Plus clair est impossible, Tite a clairement exprimé ce que nous pensons de la Copa América” ​​; a assuré le joueur du Real Madrid.

Les internationaux brésiliens sont très contrariés de se sentir négligés car la CBF ne les a pas consultés sur le transfert du tournoi continental au Brésil. “Il y a du respect et des hiérarchies qu’on doit respecter, bien sûr on veut exprimer notre opinion, car beaucoup de choses se sont passées”, Il a dit Casemiro.

JOURS DE HAUTE TENSION

Les joueurs veulent traverser la tempête dans les prochains jours, puisqu’ils ont depuis mardi un nouveau match de qualification pour la Coupe du monde, à Asunción contre le Paraguay. “Nous voulons parler après ce match, maintenant nous ne voulons pas détourner l’attention. Aujourd’hui, nous avons joué un match de Coupe du monde et c’est important pour nous tous, mais nous voulons exprimer notre opinion et chacun se demande si nous sommes vrai ou pas”, a exposé le milieu de terrain.

En ce moment, la garde-robe Canarinha est un ananas. “On est tous ensemble, ce ne sont pas les joueurs d’Europe comme on l’a dit, quand quelqu’un parle, tout le groupe parle au nom des joueurs, de Tite et du staff technique. C’est un avis unanime”, indiqué Casemiro.

Les footballeurs brésiliens ne veulent pas aller en Copa América. Le tournoi est en danger. La question qui sera résolue mardi est de savoir s’il y aura un boycott de la compétition et si les conversations entre les capitaines des différentes équipes participantes finiront par se concrétiser dans une position commune.

Wilder vs Fury III : Deontay Wilder met en garde Tyson Fury : “Ma mentalité est de faire tellement mal que même sa mère ne savait pas qui il était. Je veux le décapiter”

Émission de télévision Marvel’s Moon Knight: 9 choses rapides que nous savons sur la nouvelle série d’Oscar Isaac