Trai réfléchit à des moyens d’augmenter l’utilisation du haut débit de la ligne fixe

L'appréhension d'une partie du DoT était vraie car dans le passé, il y a eu quelques cas de détournement de revenus tirés de différents services.L’appréhension d’une partie du DoT était vraie car dans le passé, il y a eu quelques cas de détournement de revenus tirés de différents services.

L’Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde (Trai) est sur le point de discuter des moyens d’augmenter le haut débit fixe dans le pays alors que de plus en plus de personnes travaillent à domicile à la suite de la pandémie de Covid-19.

Cependant, ce n’est pas la première fois que le régulateur débat de la question. En 2015 également, Trai avait recommandé que la redevance sur les revenus tirés du haut débit fixe soit exonérée pendant au moins cinq ans pour une prolifération plus large des services.

La Commission des communications numériques (DCC), l’organe décisionnel le plus élevé du Département des télécommunications (DoT), avait approuvé en mai de l’année dernière une proposition visant à facturer un montant nominal de 1 Rs comme frais de licence (LF) par an pour le haut débit fixe. prestations de service.

Mais après cela, le DoT avait des appréhensions quant aux problèmes opérationnels liés à la mise en œuvre de la proposition. Conformément au DoT, il pourrait y avoir une probabilité d’utilisation abusive par les titulaires de licence en raison d’un détournement de revenus.

Il pourrait y avoir une situation dans laquelle les titulaires de licence pourraient réclamer les revenus tirés des services de télécommunications, auxquels une LF plus élevée de 8% est applicable, comme ceux tirés de la large bande fixe, pour lesquels il est proposé d’exempter la LF.

L’appréhension d’une partie du DoT était vraie car dans le passé, il y a eu quelques cas de détournement de revenus tirés de différents services. Par exemple, dans le passé, les services interurbains nationaux (NLD) attiraient 6% de la FL tandis que pour les services d’accès, 8% devaient être payés. Il y a donc eu quelques cas de détournement de revenus tirés des services d’accès à la NLD par certains opérateurs télécoms.

Pour éviter toute répétition dans le scénario actuel, le 12 mars 2021, le DoT a écrit à Trai concernant les recommandations de 2015, souhaitant plus d’informations sur une foule de questions à ce sujet. Le DoT souhaite également savoir si la prolifération du haut débit fixe peut être mieux encouragée en offrant un avantage direct aux consommateurs.

Alors que Trai délibère déjà sur un document de consultation publié en août 2020 pour promouvoir la connectivité à large bande et l’amélioration de la vitesse du haut débit, il a décidé de publier un document supplémentaire sur les questions soulevées par le DoT. Les parties prenantes peuvent soumettre leurs commentaires avant le 3 juin.

Fin décembre 2020, sur 747,41 millions d’abonnés haut débit, il n’y avait que 22,29 millions d’abonnés haut débit fixe. Les abonnés au large bande fixe ne représentent qu’une petite fraction du nombre total d’abonnés. En termes de pénétration, seuls 8,93 pour 100 ménages ont souscrit à des services fixes haut débit.

Obtenez en direct les cours des actions de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles des introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt par calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants du marché, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.