Triathlon | Jeux Olympiques : Nouveau cas de dopage en Russie : Igor Polyanskiy positif à l’EPO

Les effets positifs sur le dopage liés aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020 continuent d’affluer. Nous soulignons des cas tels que le médaillé d’argent dans le 4×100, Chinjindu Oujah, rejoint l’un des membres de la délégation russe qui a participé à la nomination de la capitale du soleil levant. Igor Polyanskiy, triathlète, a été testé positif pour OEB tel que rapporté par le Union Internationale de Triathlon (ITU).

Plus précisément, le résultat de Polyanskiy, classé 43e dans l’épreuve individuelle du triathlon masculin de la Jeux olympiques de Tokyo, Il se produit avant de se rendre dans la capitale japonaise. Il s’agissait d’un contrôle effectué en Vladivostok le 21 juillet, où l’équipe du Comité olympique russe il se concentrait pour préparer le test que le Norvégien a passé Kristian Blummenfelt.

En conséquence, le ET TOI a annoncé que Polyanskiy a été suspendu et l’athlète et ses techniciens feront l’objet d’une enquête pour ce positif qui a été notifié le 5 août par un laboratoire du Agence mondiale antidopage. L’athlète russe peut demander une contre-analyse et faire appel de sa suspension auprès du Tribunal Arbitral du Sport.

EPO, une vieille connaissance

Quant à la substance qui a été retrouvée dans le corps de l’athlète russe, il convient de noter qu’il s’agit de la érythropoïétine (EPO), responsable d’augmenter l’arrivée d’oxygène dans les muscles. Une substance qui a été le protagoniste de nombreux positifs depuis qu’elle a commencé à être détectée en 2000.

Réactions en Russie

Le positif du triathlète russe a également déclenché des réactions au sein de sa nation. Un pays qui a concouru très touché dans le Jeux olympiques, puisqu’ils ont été contraints de participer sans drapeau ni hymne. « La situation est plus qu’alarmante. Nous adopterons les mesures les plus sévères si elle se confirme. Je suis convaincu qu’il s’agit d’un cas « isolé » et ne peut détériorer l’image de Russie et sa lutte contre le dopage », a-t-il déclaré. Oleg Matitsin, ministre russe des Sports, selon l’agence .. De plus, il a confirmé que Igor Polyanskiy, Dmitri, il est également temporairement suspendu.

Tous les athlètes russes étaient propres

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères

Le positif se heurte carrément aux déclarations du ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, qu’il a déclaré lors de la réception de ses athlètes au Place Rouge de Moscou qu’il n’y avait pas de points positifs. « Nous parlons d’athlètes propres, et tous les membres de l’équipe russe à ces Jeux étaient propres », a-t-il déclaré.

Share