Trois réponses et trois questions sur le match nul aller du Real Madrid contre Chelsea

Il a terminé 1-1 entre le Real Madrid et Chelsea lors du match aller de la demi-finale de la Ligue des champions à Valdebebas et ce fut une rencontre fascinante à bien des égards. Nous avions beaucoup de questions à poser et maintenant nous en avons encore plus avant le match retour à Londres la semaine prochaine. Voici un aperçu des questions auxquelles on a répondu et des nouveaux doutes que cet affrontement a suscités.

Trois réponses

1. 3-5-2 avec Marcelo ou 4-3-3 avec Asensio?

Vous ne devriez jamais exclure quoi que ce soit avec Zidane, mais en entrant dans ce jeu, il semblait qu’il n’y avait que deux configurations tactiques probables pour ce jeu. Soit un 3-5-2 avec Marcelo ou un 4-3-3 avec Marco Asensio. Zidane a opté pour le premier, ce qui en fait la 23e ligne défensive utilisée par le Real Madrid cette saison. C’est exact. Carvajal, Militão, Varane, Nacho et Marcelo n’avaient jamais joué ensemble auparavant. Pas cette saison, jamais. Et il semblait que c’était leur premier match ensemble au cours des 15 premières minutes. Chelsea a causé toutes sortes de problèmes à la défense du Real Madrid avant même le but de Pulisic. Mais, au fil du match, la ligne arrière du Real Madrid s’est améliorée. La pluie a en fait semblé aider lorsque le ballon s’est éloigné de Chelsea à plusieurs reprises alors qu’ils tentaient de contre-attaquer. Finalement, à la 76e minute, Zidane est passé au 4-3-3 avec l’introduction d’Asensio pour Marcelo, faite en même temps qu’Odriozola remplaçait un Carvajal épuisé.

2. Vinícius pourrait-il donner à Azpilicueta les mêmes cauchemars qu’il a fait à Alexander-Arnold?

Vinícius a été l’une des stars de la campagne de la Ligue des champions du Real Madrid, mais cette fois, il affrontait un type d’arrière droit très différent de Joakim Mæhle de l’Atalanta et de Trent Alexander-Arnold de Liverpool. Contrairement aux deux autres, César Azpilicueta est avant tout un défenseur. Il n’y aura pas beaucoup d’espace autour de l’Espagnol à exploiter, alors Vini devrait faire son travail avec rythme et ruse. Et, à quelques reprises, il l’a fait. Pourtant, comme il fallait s’y attendre, le Brésilien n’a pas été aussi percutant que dans les autres matchs.

3. L’arbitre chercherait-il à punir le Real Madrid pour son implication dans la Super League?

En entrant dans ce match, il y avait une théorie du complot sauvage selon laquelle l’UEFA avait demandé à Danny Makkelie d’arbitrer le match de manière biaisée contre le Real Madrid en raison de son implication en Super League. Alors, serait-ce le cas? Non, car c’était une suggestion ridicule à tous les niveaux. Makkelie a eu un bon match, prenant des décisions correctes. La seule fois où il a été vraiment remarqué, c’est quand son dos a arrêté une balle Mount en avant. Bravo à lui pour avoir fait face à cette stupide pression supplémentaire.

Trois questions

1. Zidane battra-t-il enfin Tuchel la semaine prochaine?

C’était la première rencontre entre le Real Madrid et Chelsea en compétition officielle depuis 1998, mais les deux entraîneurs s’étaient déjà affrontés auparavant. Avant le tirage au sort de ce soir, il y avait eu quatre précédents Zidane vs Tuchels, une paire de matchs nuls 2-2 entre Los Blancos et Borussia Dortmund dans les groupes 2016/17, puis la victoire 3-0 du PSG et un autre match nul 2-2 dans les groupes 2019/20. . Ainsi, sur cinq rencontres, quatre ont été tirées au sort et Tuchel a gagné une fois. L’Allemand semble être un entraîneur qui sait marquer des buts contre les défenses serrées de Zidane. Alors, que va-t-il se passer la semaine prochaine? C’est peut-être un autre match nul et peut-être qu’une de ces équipes progresse selon la règle des buts à l’extérieur. Cela ne me surprendrait pas du tout.

2. Hazard débutera-t-il le match retour?

C’est à la 66e minute du match aller que Zidane a fait son premier changement, remplaçant Vinícius par Eden Hazard. Comme mentionné ci-dessus, ce n’était pas la nuit la plus efficace de Vini, bien que cela soit en grande partie dû à Chelsea. Hazard n’a pas fait grand-chose non plus après son arrivée. Quelques-uns de ses virages à 270 ° pour dépasser les défenseurs dans des espaces restreints et un beau ballon traversant pour une chance tardive créée par Odriozola, mais rien d’autre. À mon avis, Vini méritait pleinement le départ avant Hazard pour ce match aller, mais que se passe-t-il maintenant au match retour? Hazard a maintenant les 24 minutes d’aujourd’hui et les 13 minutes de samedi contre le Real Betis et sera sûrement autorisé à améliorer encore la netteté de son match contre Osasuna samedi. Alors, le Belge commencera-t-il le match retour? Et, une question légèrement différente, devrait-il? Quelles que soient les réponses, le récit de Hazard sera remis en question au cours des huit prochains jours.

3. Courtois peut-il commencer une autre course?

Il n’y avait pas de feuille blanche pour Courtois ce soir, mais ce n’était pas sa faute. Peut-être aurait-il mieux fait de rester sur place lorsque l’occasion se présentait pour le but de Pulisic, mais, honnêtement, il était juste mis dans une mauvaise situation. Au cours de la nuit, le grand Belge a effectué plusieurs arrêts importants, pas plus impressionnants que le premier contre Werner. Il a été génial une fois de plus et nous verrons s’il peut commencer une nouvelle série de non-concessions. Lorsque le but de Pulisic est entré, cela a mis fin à sa course de 404 minutes sans avoir à ramasser le ballon au fond de son filet. Maintenant, il est déjà revenu à 76 minutes. Voyons voir quand il concédera la prochaine fois car il a été absolument brillant ces derniers temps.