UK Law Commission note que les contrats intelligents basés sur Blockchain ont une validité juridique

Pour Angel Di Matteo @shadowargel

À cet égard, la Commission précise que ces instruments ne sont pas en conflit avec les lois en vigueur au Royaume-Uni, elle recommande donc que les parties concernées soient claires sur les propriétés et les risques inhérents à leur utilisation.

***

La UK Law Commission, l’entité chargée de surveiller les lois applicables sur le territoire anglais, a indiqué que ni le pays ni le Pays de Galles n’avaient besoin de réforme juridique pour traiter les contrats intelligents dans le secteur de la crypto-monnaie.

Les contrats intelligents sont légalement valables au Royaume-Uni

C’est ce qu’a déclaré la commission dans une déclaration publiée aujourd’hui, où elle indiquait que les contrats intelligents construits avec la technologie Blockchain ou DLT sont parfaitement légaux en vertu des lois du Royaume-Uni et du Pays de Galles, c’est pourquoi ils ont recommandé les entités et les personnes intéressées à les utiliser. d’être très attentif aux risques inhérents au code respectif.

L’enquête menée par la commission susmentionnée est née des observations faites par le groupe de travail de la juridiction du Royaume-Uni en 2019, lorsqu’il a indiqué que les contrats intelligents sont considérés comme des accords exécutoires sur la base des lois locales, en plus de qualifier les crypto-actifs de propriétés négociables. À ce moment-là, le groupe cherchait précisément à déterminer s’il était nécessaire de procéder à un certain type d’ajustement juridique pour tenir compte de ces instruments.

À cet égard, la UK Law Commission a indiqué :

« L’analyse… démontre la flexibilité de la common law pour s’adapter aux évolutions technologiques, en particulier dans le contexte des contrats juridiques intelligents… Elle confirme que la juridiction de l’Angleterre et du Pays de Galles offre une plate-forme idéale pour les affaires et l’innovation. »

Et ajouter:

« Alors que les contrats juridiques intelligents deviennent de plus en plus répandus, la Commission prévoit que le marché développera des pratiques établies et des clauses modèles que les parties pourront utiliser pour simplifier le processus de négociation et de rédaction de leurs contrats juridiques intelligents. »

Contrats intelligents et considérations juridiques

La clarification de la Commission intervient au milieu des débats constants sur la pertinence des contrats intelligents aujourd’hui, en particulier sur la question de savoir s’ils participeront plus tard aux processus juridiques et aux accords où ils peuvent être utilisés.

Jusqu’à présent, les contrats intelligents ont une grande pertinence dans l’écosystème de la monnaie numérique, en particulier dans le secteur DeFi, car ils sont à la base de nombreux processus financiers automatisés qui récompensent les participants. Cependant, pendant des années, l’utilité de ces instruments a été explorée en dehors de ce secteur, en essayant de voir leur utilité dans des domaines traditionnels tels que l’immobilier, les universités, les appels d’offres et bien d’autres.

En guise de point en faveur, il est entendu que les contrats intelligents, étant des lignes de code, ne sont pas sensibles aux conditions dans lesquelles le jugement des personnes peut compromettre le respect des accords établis. Mais d’autre part, il y a le fait de rigidité et de précision avec laquelle l’accord doit être conçu pour qu’il soit cohérent avec ce qui doit être convenu, sans risques pour les parties concernées.

Bien qu’il s’agisse de la décision applicable au Royaume-Uni, il reste à voir si ces mêmes considérations s’appliqueraient à d’autres législations ayant des préoccupations similaires.

Lecture recommandée

Source : Cointelegraph

Version par Angel Di Matteo / QuotidienBitcoin

Image de Unsplash