Un journaliste de GB News s’ouvre sur les abus d’horreur liés à l’« écume nazie » – « J’en ai mal au ventre » | Royaume-Uni | Nouvelles

Après avoir écrit un article sur la réaction d’un conseiller local à la mort du prince Philip, elle a reçu un e-mail la qualifiant de « partisan nazi » et menaçant de publier des détails sur son adresse. Mercredi, Elizabeth O’Brien, 31 ans, de The Greenway à Hull, a été reconnue coupable d’avoir envoyé des communications malveillantes.

Elle avait auparavant plaidé coupable à l’infraction.

Mme O’Brien doit effectuer 80 heures de travail communautaire non rémunéré, verser une indemnité de 100 £ et des frais de justice de 85 £.

Mme Riley est maintenant journaliste dans le Yorkshire pour GB News, qui a été lancée plus tôt ce mois-ci.

S’adressant à Hull Live au sujet des abus, elle a déclaré: «L’e-mail m’a laissé mal au ventre et a été une réponse particulièrement choquante pour moi en train de faire mon travail.

« Bien sûr, il est tout à fait légitime que les gens aient une opinion sur les histoires que j’écris ou les sujets que je couvre, mais pas quand cela devient personnel.

«En tant que journalistes, nous sommes aux yeux du public, mais notre rôle est de demander des comptes aux personnes au pouvoir, d’aider les gens à obtenir justice et de célébrer les événements merveilleux et les histoires réconfortantes qui se produisent dans notre communauté.

« Être trollé et voir notre sécurité et notre sécurité menacées n’est tout simplement pas quelque chose que n’importe qui devrait avoir à gérer, quel que soit son travail. Malgré les dommages qu’il peut causer, le trolling continue de se faire jour après jour en ligne et n’a aucun signes de ralentissement de sitôt.

« Tragiquement, des gens se sont même suicidés à cause de la haine à laquelle ils ont été confrontés. »

LIRE LA SUITE: Un homme tué et quatre autres blessés dans un accident d’horreur à la jonction

« Bien sûr, donnez votre avis en ligne et lorsque nous avons tort en tant que journalistes, nous levons la main et nous nous excusons, mais rappelez-vous simplement, soyez gentil. Nous sommes humains après tout.

GB News est la première grande chaîne d’information britannique à être lancée depuis Sky en 1989.

Il a commencé à être diffusé le 13 juin, avec le président Andrew Neil commentant: « Nous sommes fiers d’être britanniques – l’indice est dans le nom. »

Le lancement a été regardé par 336 000 personnes de tout le Royaume-Uni, battant à la fois BBC News et Sky News.

La chaîne vise à diffuser 6 500 heures de contenus originaux par an.

Contrairement aux chaînes d’information en continu établies, elle se concentre sur des émissions de débat et de discussion, dirigées par des présentateurs opiniâtres.

Jeudi, M. Neil a tweeté: « De grands chiffres sur l’émission GB News ANDREW Neil hier soir.

« Numéro un dans la tranche horaire (encore). Audience triple de Sky News.

« 26 % de plus que BBC News Channel. Et nous ne faisons que commencer.

Certains annonceurs de GB News ont été ciblés par le groupe de campagne « Stop Funding Hate ».

Share