Un lutteur décède d’une blessure à la tête après avoir combattu au Brésil

Lucas Gabriel Pérès, un combattant brésilien d’arts martiaux mixtes d’à peine 22 ans, est décédé le 18 septembre des suites de blessures subies lors d’un combat qu’il avait combattu une semaine plus tôt.

Le jeune homme a participé à un combat de K-1 (une discipline qui combine des techniques de karaté, de Muay Thai ou de boxe, entre autres sports) le 11 septembre dans la ville de Maringá, dans l’État du Paraná. Quelques heures après le combat, déjà chez lui, il se plaignait de violents maux de tête et ses proches l’ont emmené dans un hôpital de Campo Mourao, également dans le Paraná, où il a été admis.

Avis

Dans les jours qui suivirent, sa situation s’aggrava et Il a été transféré à l’hôpital métropolitain de Sarandí, dans le même État brésilien, où il est resté plusieurs jours jusqu’à ce que les médecins attestent sa mort le samedi 18.

Son certificat de décès indique que Peres est décédé des suites d’une blessure à la tête, bien que l’Institut médical juridique brésilien étudie sa mort pour déterminer les causes exactes.

Les organisateurs de l’événement auquel le jeune homme a participé ont indiqué qu’ils sont en contact avec sa famille et que ils ne feront aucune sorte de déclaration publique.

Le jeune homme, originaire de la ville de Peabiru, dans l’état du Paraná, il était engagé dans le MMA en tant qu’amateur et ce n’était que son deuxième combat. Il avait fait ses débuts en mai dernier contre un autre combattant local, Léandro pire, dans un combat dans lequel il a été vaincu.

Pêcheur de Spencer

Sa mort a causé un grand émoi dans un sport où les KO ou les arrêts durs sont trop fréquents. Ce même 2021 l’article publié par le site ‘MMA Fighting’ sur l’ex-combattant a été très commenté Pêcheur de Spencer, star de l’Ultimate Fighting Championship (UFC), premier promoteur mondial de MMA, qui a été contrainte de prendre sa retraite prématurément en 2013 lorsqu’il a été révélé qu’elle souffrait d’encéphalopathie traumatique chronique à la suite de multiples coups à la tête au cours de sa carrière.

Fisher a révélé dans l’article qu’en plus de ses problèmes cérébraux avait souffert de dépressions et il s’est plaint de se sentir abandonné par l’UFC.

Interrogé sur cet article, Dana Blanc, Président de l’UFC, s’est engagé à faire tout ce qu’il pouvait de son organisation pour aider les lutteurs qui ont subi des lésions cérébrales à la suite de leurs combats.

« Nous apprenons tous chaque jour sur les lésions cérébrales »Blanc a déclaré. « Nous avons investi dans le Lou Ruvo Brain Institute (centre de recherche américain sur les maladies du cerveau) pour essayer d’en découvrir plus. »

Cependant, White a ajouté que quiconque se consacre à ce sport vous devez être conscient que vous risquez de subir ce type de blessure. «Écoutez, il (Fisher) ne sera pas le premier et il ne sera certainement pas le dernier. C’est un sport de contact et tous ceux qui l’ont pratiqué plus jeune, moi y compris, ont des problèmes cérébraux. Cela fait partie du travail », a-t-il déclaré.

Cependant, des tragédies comme celle-ci montrent que la santé de ces athlètes doit être protégée et il reste encore beaucoup à faire. Les médecins avertissent depuis des années que nous devons assurer la sécurité des combattants qui participent à des compétitions de MMA.

En 2016, l’ancien conseiller de World Rugby Dr. Barry O’Driscoll, a appelé à une plus grande attention aux traumatismes crâniens dans le sport. « Nous connaissons tous les inquiétudes qui existent au sujet des blessures à la tête et des commotions cérébrales. Cependant, ici, nous voyons des gens qui deviennent incapables après avoir été frappés à la tête. Dans quel genre de monde vivons-nous ? », a-t-il souligné.

Des tragédies comme Lucas Gabriel Peres rendre la recherche d’une solution encore plus urgente à ce problème.

Twitter : https://twitter.com/mmaunola
Facebook : https://www.facebook.com/mma.uno
Instagram : https://www.instagram.com/mma.uno/

Publicité

Share