Un membre du Congrès presse le secrétaire Yellen pour la divulgation des activités sur l’or aux États-Unis Vir 10z viral

par Clint Siegner, Money Metals :

Washington, DC (10 juin 2021) – Alors que les gouvernements étrangers accumuleraient de l’or et dédollariseraient leurs fonds souverains, un membre du Congrès républicain pose des questions difficiles au Trésor américain sur ses activités aurifères secrètes.

Représentant Alex Mooney (R-WV) – sponsor de la Gold Reserve Transparency Act de 2021 (RH 3526) pour exiger le premier véritable audit de l’or américain depuis des décennies – a écrit cette semaine à la secrétaire au Trésor Janet Yellen pour demander des informations détaillées sur les avoirs en or américains délégués à la Réserve fédérale et au Fonds monétaire international et a posé d’autres questions.

LA VÉRITÉ VIT sur https://sgtreport.tv/

Extrait de la lettre du représentant Mooney :

Selon le témoignage en 2011 de M. Gary Engel, directeur de la gestion financière et de l’assurance au Government Accountability Office, environ 5 % des avoirs en or américains étaient stockés à l’époque à la Federal Reserve Bank de New York. Il a également déclaré que cet or n’est pas considéré comme « audité » et qu’aucun essai ou inventaire de cet or n’avait eu lieu depuis au moins 1986. À l’heure actuelle, quelle quantité d’or des États-Unis est conservée à la Federal Reserve Bank de New York ( ou par la Réserve fédérale en utilisant d’autres dépositaires) ? De plus, cet or a-t-il été récemment audité, analysé et/ou inventorié ? Dans l’affirmative, veuillez me fournir une copie de tout rapport pertinent. Dans quel(s) but(s) les lingots d’or des États-Unis sont-ils stockés à la Réserve fédérale? Selon le témoignage de M. Engel, la Réserve fédérale de New York détient également de l’or pour d’autres pays. L’or détenu par les États-Unis et stocké à la Réserve fédérale est-il physiquement séparé des avoirs d’autres pays ? Au cours de l’audience de 2011, le représentant Luetkemeyer a fait référence à un rapport selon lequel 261 millions d’onces d’or appartenant aux États-Unis faisaient partie des réserves du FMI. À l’heure actuelle, combien d’onces d’or détenues par les États-Unis sont en possession du FMI ou promises au FMI – et où cet or est-il conservé ? Veuillez également décrire l’objet et la nature de cet arrangement ainsi que les procédures de surveillance en place. Quelle quantité d’or appartenant aux États-Unis est en possession et/ou utilisée par le Fonds de stabilisation des changes dans le cadre de ses activités ? Quels sont l’objet et la nature des activités aurifères du FSE ? Veuillez fournir des détails sur l’or détenu par les États-Unis qui est actuellement mis en gage, échangé, loué ou autrement grevé – et à quelles fins – y compris, mais sans s’y limiter, les accords impliquant la Banque des règlements internationaux (BRI), la Banque mondiale, le FMI, et d’autres institutions financières, étrangères ou nationales.

L’enquête de Mooney intervient peu de temps après qu’il a introduit le HR 3526 pour exiger du contrôleur général qu’il procède immédiatement à un essai complet, à un inventaire et à un audit des réserves d’or des États-Unis et répète le processus tous les cinq ans.

Il existe des preuves que le Trésor américain peut avoir vendu, échangé, loué ou placé des charges sur une partie de l’or américain au fil du temps.

Le membre du Congrès américain Alex Mooney (R-WV)

Cependant, les représentants du gouvernement fédéral s’opposent fermement à la divulgation de ces activités depuis des décennies.

Pour répondre à ces préoccupations, HR 3526 exige également une comptabilité complète de toutes les ventes, achats, décaissements ou encaissements, une comptabilité complète de toutes les charges, y compris dues à la location, à l’échange ou à des transactions similaires actuellement existantes ou conclues. au cours des 15 dernières années, et une analyse du caractère suffisant des mesures prises pour assurer la sécurité physique de ces réserves.

Pour remplir ses obligations en vertu de la Loi sur la transparence des réserves d’or, les auditeurs du Government Accountability Office auraient accès à tout dépositaire ou à d’autres dépositaires publics ou privés où les réserves sont conservées ainsi qu’aux registres connexes.

Lire la suite @ MoneyMetals.com

Share