Un problème technique alpin a réduit le test des pneus Pirelli par temps de pluie

Un problème subi par Alpine a divisé par deux le leur et le dernier test de Pirelli de leurs pneus pluie et intermédiaires 2022 à Magny-Cours.

Le pilote de réserve alpin Daniil Kvyat était au volant d’une RS 18 2018 sous la marque Alpine en France alors qu’il devenait le dernier pilote à tester le caoutchouc mouillé introduit par Pirelli la saison prochaine.

L’ancien circuit hôte du Grand Prix de France a la capacité d’être arrosé artificiellement, mais cela n’était pas nécessaire en raison des conditions météorologiques car le Russe a pris la piste et a bouclé 91 tours du circuit au total lors de sa première journée de course.

Cependant, il devait s’agir d’un test de deux jours et Pirelli a confirmé qu’un problème technique subi par l’Alpine signifiait que la deuxième journée de course prévue était complètement écourtée.

Le mauvais temps du premier jour a forcé Kvyat à rouler avec des pneus pluie complets pendant la majeure partie de la journée, bousculant les plans qui avaient été prévus pour utiliser le premier jour pour la course intermédiaire et le second pour les pneus pluie complets.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine le 26 septembre à minuit et exclut les Pays-Bas

Alpine n’a pas confirmé le problème qui a exclu leur deuxième journée d’essais, et Pirelli semble prêt à annoncer en temps voulu quand le temps de course pourra être rattrapé.

Les équipes et les pilotes ont participé à plusieurs tests en saison organisés par Pirelli jusqu’à présent cette saison, alors que le fabricant de pneus de Formule 1 se prépare à introduire ses nouveaux composés de pneus de 18 pouces à partir de 2022.

L’introduction du nouveau caoutchouc fait partie des nouveaux changements de réglementation à venir pour l’année prochaine, mis en œuvre par la Formule 1 dans l’espoir de produire des courses plus proches.

Dans ce cadre, la mission de Pirelli était de produire des pneus qui permettront aux pilotes de pousser plus fort sur eux pendant une plus longue période de temps sans surchauffe – ce qui a longtemps été une plainte des composés actuels.

D’autres tests doivent encore avoir lieu plus tard dans la saison, et Pirelli eux-mêmes souhaitent tester leurs nouveaux pneus pendant que les voitures roulent dans la circulation pour faciliter leur développement continu de nouveaux pneus.

Share