in

Un vétéran de Nike rejoint Moncler en tant que Chief Brand Officer – WWD

MILAN – Moncler fait évoluer son organisation avec l’ajout d’un directeur de la marque.

La société, cotée à la Bourse de Milan, a annoncé mardi matin que Gino Fisanotti rejoindrait la marque au poste nouvellement créé le 7 juin.

Fisanotti rapportera à Remo Ruffini, président-directeur général de Moncler SpA, et rejoindra le comité stratégique de l’entreprise en tant que directeur stratégique.

Fisanotti a travaillé chez Nike pendant 23 ans, passant de postes de vente au détail et de marketing en Amérique du Sud et en Europe à vice-président mondial des vêtements de sport, puis vice-président du marketing en Amérique du Nord. Plus récemment, il a été le tout premier responsable de la création de marque chez Nike. Architecte de formation, il est de nationalité argentine.

Dans le même temps, le directeur du marketing et de l’exploitation, Roberto Eggs, assumera le rôle de directeur de la stratégie commerciale et des marchés mondiaux. Eggs a rejoint Moncler pour la première fois en 2015.

«En raison de son expérience professionnelle et de ses solides connaissances en matière de création de marque acquises au cours de sa longue carrière internationale, Gino est le candidat idéal pour me soutenir dans le développement futur de Moncler vers une entreprise de culture de consommation animée par un objectif, une expérience et un sens de la communauté, tout en s’inspirant de différents mondes, notamment du divertissement, du sport, de l’art et de la musique », a déclaré Ruffini. «Avec Gino, nous continuerons à repousser les frontières culturelles et créatives au-delà de la mode et au-delà du luxe.»

Ses responsabilités incluront le renforcement des liens entre la créativité, les collections, les catégories de produits et les communications afin d’améliorer l’expérience client de Moncler dans une perspective multicanal.

La structure et le périmètre de Moncler ont changé suite à l’acquisition en décembre de Sportswear Company SpA, propriétaire de la marque Stone Island, pour un montant de 1,15 milliard d’euros.

Expliquant les raisons de la création du nouveau poste de directeur de la marque, la société a déclaré que «dans un environnement commercial en constante et rapide évolution, il est de plus en plus essentiel de pouvoir maintenir une identité de marque pertinente qui résonne avec l’esprit du temps en construire une communauté, créer des expériences au-delà des produits et continuer à défendre un objectif puissant et authentique […] tout en aidant l’entreprise à adopter un nouveau concept de luxe.

Les inquiétudes demeurent car les données du PIB ne sont qu’un instantané de l’économie avant que la deuxième vague de COVID-19 ne frappe

Page non trouvée | Rapport SGT ⋆ 10z viral