Une joueuse a participé aux Jeux enceinte de 16 semaines… et a décroché le bronze

Le basketteur Valriane Ayayi Vukosavljevi, médaillé de bronze dans les Jeux de Tokyo avec l’équipe de France, il vient de révéler qu’il jouait enceinte tellement le passé Eurobasket (La France était d’argent) comme le Jeux de Tokyo. Alors j’ai dit francetvinfo, expliquant les raisons qui l’ont amenée à concourir dans son état.

Valriane il a préféré attendre la fin des Jeux pour rendre la nouvelle publique. Outre leurs proches, seules quelques personnes de l’équipe de La France ils savaient ce qui était Enceinte de 16 semaines.

J’ai essayé de le cacher du mieux que j’ai pu et comme à cause du Covid, on ne s’est pas douche en équipe, je me doucherais seul dans ma salle de bain d’hôtel

Valriane Ayayi Vukosavljevi (joueuse de l’équipe de France)

Avec l’autorisation de votre gynécologue

A aucun moment la joueuse n’a craint que cette grossesse ne l’empêche de jouer le européen et les Jeux: « Pour rien. J’étais très heureux quand j’ai appris la nouvelle, car c’est un projet que nous avons depuis longtemps avec mon mari. Comme je suis un sportif de haut niveau et que j’ai l’habitude de faire du sport au quotidien, mon gynécologue m’a dit qu’il n’y aurait aucun problème avec ma pratique sportive à trois mois et demi (de grossesse) et qu’elle pourrait aller jouer l’Euro et les JO », a-t-il déclaré à francetvinfo.

Ce qui était clair pour lui, c’est que elle allait garder sa grossesse secrète. Et expliquez pourquoi : j’ai dit au Médecin de l’équipe de France déjà le sélecteur Valrie Garnier. Je voulais que quelqu’un du personnel médical le sache, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Mais je voulais jouer sans avoir à gérer les réactions des autres acteurs, des médias et autres. J’ai eu l’accord du médecin de la Fédération, l’accord médical de mon gynécologue, et c’était le principal. La coach m’a dit que si tout allait bien médicalement, elle comptait sur moi ».

Pourquoi l’as-tu gardé secret ?

Même ses coéquipiers ne savaient pas : « J’avais peur que mes coéquipiers, voire rivaux, agissent différemment avec moi sur le terrain, sous prétexte que j’étais enceinte. Il n’aurait pas trouvé cela très juste. Quant aux médias, Je ne voulais juste pas avoir à répondre à d’autres questions que le basket. Je ne voulais pas que ce soit un événement dans un événement. »

J’avais peur que mes coéquipiers, voire rivaux, agissent différemment avec moi sur le terrain, sous prétexte que j’étais enceinte.

Valriane Ayayi Vukosavljevi (joueuse de l’équipe de France)

Et personne n’a remarqué : « En raison de Covid, nous ne prenons généralement pas de douche en équipe. Nous rentrions à l’hôtel et je me doucherais seule dans ma salle de bain. J’ai essayé de le cacher du mieux que j’ai pu… avec plus ou moins de succès. J’ai eu des blagues drôles de mes coéquipiers, mais J’ai toujours réussi à m’en tirer avec des excuses qui ont été maintenus ».

Share