Une mouche pop a disparu sur le podium du terrible stade des Rays

Il reste fou qu’un groupe d’ingénieurs et d’architectes ait imaginé un stade de baseball couvert qui n’est toujours pas adapté pour accueillir des matchs de baseball normaux. Mais c’est l’histoire de Tropicana Field.

Le parc d’accueil des Rays est régulièrement mentionné parmi les pires stades de baseball, et son plafond bas rempli de passerelles en est une grande partie. Comme, les arbitres doivent appliquer un ensemble spécial de règles juste pour tenir compte de toutes les obstructions dans le stade.

Jeudi, ces podiums étaient pleinement exposés.

Au cours de la présence au bâton de Randy Arozarena en troisième manche contre les Yankees avec deux retraits et un coureur en deuxième, le voltigeur des Rays a skié une volée haute pop directement devant le monticule. Le champ intérieur des Yankees a essayé de camper sous la mouche pop, mais le ballon n’est tout simplement jamais tombé.

Pourquoi ce stade existe-t-il encore ?

Au début, il y avait une certaine confusion quant à la façon de gérer le jeu. Arozarena ne savait pas s’il était censé se présenter en premier, et pendant un instant, il a semblé qu’il venait de gagner le single RBI le moins cher que vous ayez jamais vu.

Mais ce n’était pas le cas.

Les arbitres déclareraient le jeu mort et Arozarena finirait par retirer pour mettre fin à la manche.

Juste une journée normale au Trop, je suppose.

Share