Valencia de Bordalás continue d’être un mirage

28/10/2021 à 13:01 CEST

.

Les Valence, qui a perdu 4-1 contre le Bétis dans le Benito Villamarin au Ligue, a enchaîné une séquence de sept matchs sans gagner qui s’approche du pire record de Javi grâce lors de la dernière campagne, quand c’était huit matchs sans connaître la victoire entre les jours 10 et 17 du championnat.

L’équipe valencienne a signé un bon début de championnat qui invitait à l’optimisme, avec trois victoires et une défaite, mais a commencé son déclin après la défaite en Mestalla par 1-2 avant Real Madrid et accumule sur les sept derniers matchs un bilan de trois nuls et quatre défaites. N’ayant ajouté que 3 points sur les 21 derniers en jeu ont mené l’équipe de Bordalás au milieu du tableau, bien que de nombreux clubs situés en dessous du classement aient un ou même deux matchs moins disputés.

Deux nuls « in extremis »

Cette séquence de défaites de Valence Cela pourrait être encore pire, car sur les trois matchs à égalité, dans les deux joués à Mestalla, il a égalisé « in extremis » dans le temps de prolongation. Ainsi, avant la Club athlétique le Brésilien Marcos André a tiré dans la minute 94e et contre Majorque ils ont neutralisé un 0-2 en prolongation, grâce aux buts de Guedes à la 92e minute et de Gayà à la 97e.

Dans le cas de ne pas gagner ce samedi à Mestalla au Villarréal, les Valence Il égaliserait sa pire séquence de journées sans victoire de la saison écoulée, au cours de laquelle il a enchaîné cinq nuls et trois défaites dans la dernière ligne droite du premier tour.

La perte de sécurité défensive (17 buts encaissés) est l’une des clés de la mauvaise dynamique dans laquelle est plongée l’équipe valencienne, puisqu’il y a près de deux ans aucune équipe n’avait marqué au moins quatre buts en Liga, comme ils l’ont réalisé dans la nuit de mercredi au Betis.

La dernière fois qu’il a reçu quatre buts était le 19 Janvier 2020, lorsque la Majorque gagné 4-1 au stade Ce sont des Moix. avec des buts de Raillo, Dani Rodríguez et Budimir, deux, pour les locaux et Ferran Torres fait les deux d’un Valence qui était dirigé par Albert celades. Depuis lors, l’équipe avait disputé un total de 66 matchs au cours desquels, au plus, elle en avait reçu trois autant que cela s’est produit cette saison lors de leurs déplacements au Sanchez Pizjuán (3-1) et le Camp Nou (3-1).

Share