Valladolid et Villarreal seront les juges de la Ligue contre l’Atlético de Madrid et le Real Madrid

19/05/2021 à 21:28 CEST

Le Real Madrid et l’Atlético de Madrid ont ce samedi marqué en rouge sur le calendrier. Tous deux aspirent à conquérir une Ligue qui leur permet de ne pas terminer la saison dans le mauvais sens, après avoir raté la Copa del Rey, la Ligue des champions et la Super Coupe d’Espagne les mois précédents. Les Colchoneros et les madridistas joueront leurs engagements respectifs en regardant du coin de l’œil ce que fait leur rival, bien que le seul qui dépend de lui-même est l’équipe de Diego Simeone.

La chance des deux est que d’une certaine manière le calendrier a été magnanime, puisque l’Atlético et le Real Madrid se rencontreront lors du dernier match décisif pour un rival qui a toujours été confortable pour lui. Valladolid accueillera les rojiblancos au stade José Zorrilla, tandis que Villarreal jouera à l’Alfredo Di Stéfano en même temps.

Les blanquivioletas et les jaunes sont théoriquement deux rivaux abordables si l’on ne tient compte que des précédents historiques, malgré le fait que les deux jouent beaucoup le dernier jour. Ils ont tous deux désespérément besoin d’une victoire pour tenter de garantir leurs objectifs respectifs. Celui de Valladolid est le plus dramatique, car il ne dépend pas de lui-même pour se sauver de la relégation. En plus de battre l’Atlético, il a besoin qu’Elche et Huesca jouent à l’unisson.

AUTRES RÉSULTATS

De son côté, la même chose arrive à Villarreal (cela dépend des résultats de la Real Sociedad et du Betis) dans leur combat pour la Ligue Europa, bien que L’équipe d’Unai Emery est assurée de sa présence à la prochaine édition de la Conference League et jouera conditionné par le différend quatre jours après la finale de la Ligue Europa contre Manchester United.

L’Atlético n’est pas allé au-delà d’un nul lors de sa dernière visite à José Zorrilla

| .

Les rojiblancos ne ressentent pas exactement le trac quand ils doivent sauter sur la pelouse du stade José Zorilla. C’est le sixième peloton où plus de victoires (20) ont été remportées dans la Ligue en tant que visiteurs, derrière San Mamés, Balaídos, Mestalla, Benito Villamarín et Reale Arena / Atocha. Là, ils ont remporté 42,6% des matchs auxquels ils ont joué, leur cinquième meilleur record de la compétition derrière des sites tels que les terrains d’Eibar, Getafe, Huesca et Celta.

Et si nous passons en revue leur histoire récente à Zorrilla, l’optimisme de l’Atlético grandit. Les colchoneros ont quatre victoires lors de leurs cinq dernières visites, même si la saison dernière, ils n’ont pas pu passer le match nul (0-0). Leur dernière défaite à Valladolid remonte au 13 septembre 2008, quand ils ont perdu 2-1.

PIRE FLUX

Sa pire séquence à Valladolid a été les cinq défaites consécutives celle liée entre les saisons 1997/1998 et 2003/2004.

De leur côté, les Madridistas gardent également de bons souvenirs des précédentes visites de Villarreal en Ligue. Lors de leurs 20 rencontres précédentes au Santiago Bernabéu ou Alfredo Di Stéfano, les blancs ils ont pris les trois points quatorze fois, ont fait match nul cinq fois et n’ont perdu qu’un match. La seule victoire jaune sur le terrain du Real Madrid date du 13 janvier 2018, lorsqu’elle a été imposée grâce à un but solitaire de Fornals dans le dernier souffle, avec Zinedine Zidane justement assis côté local.

Villarreal n’est pas doué pour jouer au Real Madrid, où perdre trois fois sur quatre et où vous ne gagnez qu’une fois sur vingt visites. Le problème pour l’équipe madrilène est qu’en plus de gagner, ils doivent attendre une erreur de leur rival.