in

Valorisation de l’entreprise urbaine à 2,1 milliards de dollars après une levée de fonds de 255 millions de dollars

Le cycle de financement actuel comprend une injection de capital primaire de 188 millions de dollars et une vente secondaire de près de 67 millions de dollars par des investisseurs providentiels sélectionnés et les premiers investisseurs.

Le fournisseur de services à domicile, Urban Company, qui a levé 255 millions de dollars de financement auprès d’un groupe d’investisseurs dirigé par Prosus Ventures, Dragoneer et Wellington Management avec la participation de Vy Capital, Tiger Global et Steadview, a annoncé mercredi qu’il étendrait désormais ses services à d’autres 70 villes, couvrant ainsi un total de 100 villes du pays. Avec la dernière ronde de financement, la société a été évaluée à 2,1 milliards de dollars. Le cycle de financement actuel comprend une injection de capital primaire de 188 millions de dollars et une vente secondaire de près de 67 millions de dollars par des investisseurs providentiels sélectionnés et les premiers investisseurs.

« L’année dernière, nous sommes passés de 10 à 18 villes et cette année nous sommes déjà passés de 18 à 30 villes. Il existe des plans agressifs pour passer de 30 à 50 villes à court terme et nous voulons bientôt être présents dans les 100 premières villes », a déclaré le co-fondateur Varun Khaitan à FE dans une interview. Khaitan a souligné que la population et le potentiel de revenu d’une ville sont les deux mesures clés qu’elle prend en compte avant de lancer ses services dans une zone particulière.

La société, qui propose une gamme de services réguliers et spécialisés à domicile, envisage également d’élargir sa présence mondiale et certains des emplacements qu’elle envisage sont l’Indonésie, la Malaisie, Hong Kong et Taïwan.

La croissance de l’entreprise a été rapide car le virus Covid-19 a poussé de plus en plus de consommateurs à opter pour des services à domicile. Le segment des coupes de cheveux pour hommes, par exemple, a augmenté jusqu’à sept fois entre février et octobre 2020, tandis que la catégorie de la peinture à domicile a augmenté de trois à quatre fois au cours de la période, affirme Khaitan. Le co-fondateur a déclaré qu’à la fin du mois de mars de cette année, la société réalisait presque le double des ventes par rapport à la période pré-pandémique.

Pour tirer parti de ce changement de comportement des consommateurs, Urban Company prévoit d’introduire une multitude de nouveaux services sur la plate-forme. Si les choses s’arrangent, les utilisateurs pourront également embaucher des chefs formés par son intermédiaire dans un proche avenir. L’entreprise teste déjà le service de cuisine à Bangalore. En outre, des plans sont en train d’être confirmés pour s’ajouter au portefeuille de services de beauté pour femmes et au segment de l’entretien des appareils électroménagers. “Sur le front de la rénovation de la maison, nous voulons ajouter bientôt des intérieurs à la maison”, a déclaré Khaitan. Selon lui, le changement de comportement des consommateurs n’est peut-être pas un phénomène temporaire. Citant la demande de services de beauté à domicile, Khaitan a déclaré: «Nous avons constaté une préférence pour les services de beauté à domicile par rapport aux salons l’année dernière et cette année, nous nous attendons à ce que cette préférence se manifeste plus fortement. Cette vague de Covid a touché tous les groupes d’utilisateurs et de revenus. Donc, la peur est réelle.

Khaitan a déclaré qu’il s’attend à ce que l’entreprise indienne devienne rentable à court terme. « À un niveau de P&L complet, nous n’avons pas encore atteint l’équilibre car nous effectuons des investissements très conscients dans la croissance à long terme. Dans un avenir proche, alors que ces investissements conduisent à la croissance, il y aura un levier d’exploitation et, par conséquent, la croissance des revenus commencera à dépasser la croissance des coûts », a-t-il déclaré. La société prévoit également de lancer une introduction en bourse (introduction en bourse) dans les 18 à 24 prochains mois.

Les pertes de la société sur une base consolidée ont grimpé à environ Rs 155,17 crore en FY20 contre Rs 78,48 crore en FY19. Sur une base autonome, les pertes se sont élevées à Rs 137,86 crore en FY20 par rapport aux pertes de Rs 73,6 crore en FY19.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, meilleurs perdants et meilleurs fonds d’actions du marché Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Non, ce n’est pas “l’étoile de la mort” sur la dernière photo de Mars de la NASA – .

Nicole Kidman fête les 20 ans du ‘Moulin Rouge’ avec des photos spectaculaires