Verstappen: Ça n’a pas été très amusant de conduire ici

verstappen perez en colère portimao qualification

Les conditions des qualifications pour le Grand Prix du Portugal 2021 ont surpris plusieurs pilotes, dont Max Verstappen qui a déclaré qu’il n’était pas amusant de conduire dans des conditions difficiles en qualifications et devait se contenter de la quatrième place sur la grille.

La cause de Verstappen n’a pas été aidée par le fait que Mercedes a trouvé une énorme quantité de puissance pour prendre l’avantage sur Red Bull à Portimao ce week-end, au cours des deux dernières courses, cela n’a pas été le cas.

Le pilote Red Bull n’était pas content en descendant sa voiture, après s’être plaint de la circulation lors de son dernier tour de vol après avoir supprimé son premier tour en raison d’une infraction aux limites de la piste, ce temps l’aurait vu commencer la course en pole.

D’où la frustration que Verstappen a exprimée en chassant un caméraman officiel de la F1 alors qu’il se blottissait avec son coéquipier Sergio Perez, quatrième plus rapide de la journée. Le meilleur temps au tour du Mexicain était un dixième et demi de moins que le meilleur effort de son coéquipier.

Par la suite, Verstappen a déclaré aux journalistes: «Je pensais que les qualifications étaient très difficiles à piloter. J’avais beaucoup de mal avec la prise. Ce premier tour en Q3 était correct mais je viens de passer un moment au virage 4, donc je suis allé un peu hors piste [and had his time deleted].

«J’étais assez confiant que nous pourrions faire un autre bon tour, mais il y avait une voiture devant dans les deux derniers virages – cela vous dérange, surtout avec la faible adhérence que nous avons déjà et le vent difficile ici. En gros, cela m’a coûté beaucoup de temps au tour. Mais c’est ce que c’est.

«Bien sûr, ce n’est pas idéal, mais nous allons essayer de combattre la Mercedes demain en course. Espérons que tout se stabilise un peu plus, car jusqu’à présent, ce n’était pas très amusant de conduire ici.

«J’ai perdu du temps avec le snap au virage 4. Nous avons eu du mal avec l’équilibre en Q1 et Q2 à cause de la surface de la piste, et tout le monde est à la recherche de l’adhérence, mais nous sommes arrivés à un niveau décent en Q3, donc je ne pense pas que nous le soyons trop. au loin.

«C’était vraiment une de ces sessions où l’on pouvait se retrouver en P1 ou P3 à l’improviste. Vous pourriez faire un tour qui était plutôt bon et ensuite mettre un autre train de pneus, et si vous aviez juste un petit tour différent et une préparation des pneus différente, avec le manque d’adhérence ici, cela fait une grande différence et c’est difficile. prédire.

«Je pense que nous sommes toujours compétitifs et ce sera différent dans la course de demain. Nos longs runs se sont bien déroulés et même si cela va être difficile à suivre avec les niveaux d’adhérence, nous allons d’abord nous concentrer sur un départ propre et ensuite mettre la pression », a ajouté Verstappen.

Le patron de Red Bull, Christian Horner, a résumé l’après-midi de son équipe: «Ce fut une séance de qualification difficile aujourd’hui, en particulier avec les conditions très venteuses, mais les deux pilotes ont progressé jusqu’en Q3 sur les pneus moyens, ce qui nous donne de meilleures options stratégiques dans la course de demain où nous verrouillons. sur la deuxième ligne de la grille.

«La première manche de Max en Q3 a été assez rapide pour la pole, mais malheureusement, son tour a été supprimé pour les limites de la piste après qu’une rafale de vent au virage 4 a perturbé la voiture, lui faisant courir seulement des millimètres de large. La deuxième et dernière manche de Max a ensuite été compromise par le trafic, donc c’était une troisième place plutôt frustrante pour lui.

«Checo a bien fait pendant ce temps pour se remettre d’une petite frayeur en Q1 après avoir brièvement visité le bac à gravier pour prendre la quatrième place aux côtés de Max. Espérons que les deux voitures pourront obtenir un bon lancement et un bon départ dans la course de demain pour rendre la vie difficile aux deux Mercedes en tête », a conclu le patron de l’équipe Red Bull.