Verstappen : Nous sommes assez professionnels pour laisser Monza derrière

max verstappen red bull sotchi

Max Verstappen est devenu glacial lors de la conférence de presse des pilotes de Formule 1 à Sotchi, vendredi, lorsque des questions concernant sa collision avec Lewis Hamilton ont été soulevées.

Son humeur n’a pas été aidée par les commentaires que Hamilton a faits lors d’une session distincte à Sotchi Autodrom aujourd’hui, avant le week-end du Grand Prix de Russie 2021.

Hamilton avait dit plus tôt qu’il comprenait la pression d’un premier combat pour le titre : « Je me souviens de ce que c’était que de me battre pour mon premier championnat, et évidemment je mène mon 10e combat, quelque chose comme ça. Je me souviens de ce que c’était et je connais la pression qui va avec et les expériences qui vont avec. Je peux donc sympathiser avec cela.

Verstappen s’est moqué des commentaires et a déclaré sarcastiquement: «Je suis tellement nerveux que je peux à peine dormir. C’est tellement horrible de se battre pour un titre, je déteste vraiment ça.

Et d’ajouter : « Ces commentaires, ça vous montre juste qu’il ne me connaît pas vraiment, ce qui est bien. Je n’ai pas non plus besoin de le connaître, à quel point il est pleinement, mais je me concentre uniquement sur moi-même et j’aime vraiment être devant. »

Quant à s’éloigner de l’accident sans vérifier Lewis ? Max a déclaré : « Il y a beaucoup d’hypocrites dans le monde, c’est sûr. J’ai sauté de la voiture, j’ai regardé vers la gauche et bien sûr, il essaie toujours de reculer, secouant le volant, essayant de s’échapper sous ma voiture, donc je pense qu’il allait aussi parfaitement bien.

« Ensuite, prendre l’avion lundi pour l’Amérique pour assister à un gala, je pense que vous ne le faites que si vous allez bien. Donc je pense que déjà là, tout était sous contrôle.

Avant la 15e manche de ce week-end en Russie, le pilote Red Bull Verstappen mène de cinq points sur Hamilton de Mercedes, mais l’as néerlandais est déjà en retrait à Sotchi grâce à une pénalité infligée par les commissaires FIA après la course de Monza.

Parmi les trois places de grille de départ auxquelles il doit faire face pour la course de dimanche sur l’autodrome de Sotchi, Verstappen a déclaré : « J’ai moi-même été un peu surpris à la fin de la journée. Ils ont décidé que je n’avais pas besoin d’être d’accord. Nous avançons et en tirons le meilleur parti. Ce n’est pas la fin du monde. »

Lorsqu’on lui a demandé si les choses deviendraient plus désagréables entre les rivaux du titre, Verstappen a déclaré: « Pas de mon côté. Je suis assez calme et refroidi à propos de tout. Ce sont plus les questions que je continue à me poser à ce sujet.

« Nous sommes tous assez professionnels pour laisser cela derrière nous à Monza et continuer à nouveau ici à Sotchi et les courses après cela », a ajouté le joueur de 23 ans. (Reportage complémentaire d’Agnès Carlier)

Share