Verstappen signe un pôle anthologique devant ses fans

09/04/2021

Le à 16h33 CEST

Les prévisions ont été remplies. Max Verstappen s’élancera de la pole position ce dimanche à Zandvoort (15h), devant un public entièrement dévoué au pilote néerlandais. Lewis Hamilton, leader de la Coupe du monde par trois points, ne lui a pas facilité la tâche. Après avoir raté les secondes libres vendredi en raison d’une panne de sa Mercedes, le Britannique s’est caché une grande partie du temps, mais il a finalement amélioré de près de 8 dixièmes dans son dernier tour de piste pour terminer à seulement 38 millièmes de Verstappen (1,08 .885). Le pilote Red Bull ouvrira la grille aujourd’hui devant les deux Mercedes, Gasly (Alpha Tauri), les deux Ferrari appartenant à Charles Leclerc et Carlos Sainz, tandis que Fernando Alonso partira neuvième lors d’une autre bonne journée pour Alpine.

Zandvoort, un circuit « old school » bien qu’il ait été entièrement rénové pour accueillir le retour de la Formule 1 aux Pays-Bas 36 ans plus tard, ne pardonne pas les erreurs. Et cela s’est révélé dans un classement « haute tension » dans lequel les accidents des pilotes de Williams, George Russell et Nicholas Latifi ont marqué le déroulement de la séance avant la Q3 décisive.

En Q1, Max Verstappen est déjà parti en haut du tableau des temps (1’10 « 036), mais le Néerlandais a été dépassé par les deux Ferrari de Charles Leclerc (1.09.829) et Carlos Sainz (à 0.193), avec Fernando Alonso surmontant le parcours en 12ème position. Sainz a non seulement pu démarrer sans problème avec sa Ferrari SF21 après l’accident très dur des essais libres du matin, mais il a également répété sa deuxième place vendredi. Dans cette première manche, il y a eu surprises et ils sont tombés éliminés Sergio ‘Checo’ Pérez (Red Bull) et Sebastian Vettel (Aston Martin), en plus de Robert Kubica, remplaçant d’urgence de Kimi Raikkonen chez Alfa Romeo après avoir confirmé ce matin le positif pour Covid de Kimi Raikkonen, et les deux Haas de Mick Schumacher et Nikita Mazepin C’est justement ces deux pilotes qui sont responsables de la débâcle de Vettel, qui les a trouvés ralentis et en parallèle en tentant son dernier tour le plus rapide, une situation dangereuse et sûrement punissable.

En Q2, Verstappen a abaissé son temps précédent d’une seconde, pour se hisser en première position (1’09 « 071), avec Hamilton à plus de 6 dixièmes. La séance s’est terminée tôt après deux drapeaux rouges consécutifs causés par deux accidents distincts de Williams. Le premier était George Russell, qui a réussi à sortir la voiture proprement. La séance a repris quelques minutes plus tard, mais dès qu’il est sorti sur la piste Latifi a répété la frayeur. Cette fois, l’impact a été beaucoup plus fort et le Canadien a dû être transférés au centre médical par précaution. Les commissaires sportifs ont annulé la séance, ce qui a permis à Carlos Sainz et Fernando Alonso d’entrer en Q3, respectivement en septième et neuvième position. Outre les Williams, Tsunoda (Alpha Tauri), Stroll ( Aston Martin) et Lando Norris (McLaren) ont été laissés de côté.

Share