Victoires de Carlos Ramos et Amin Hachimi à Alcorcón

Garcia-Ramos

Emilio Marquiegui
@EmilMarquiegui

Ce jeudi soir Promotions Emporio a organisé le premier gala des « Noches de Gloria » à l’Espacio La Alquería d’Alcorcón (Madrid). Cinq combats professionnels ont été joués avec la star en vedette dans le duel madrilène avec l’ancien champion d’Espagne des poids plume Carlos Ramos (14-2, 9 KO) face Rubén García «Peli» (5-11-2, 1 KO), dans un combat en huit rounds qui avait suscité des attentes.

Le combat était quelque peu terne et enchevêtré, dans lequel il n’y avait pas d’actions claires. L’initiative a été menée par Carlos Ramos, qui a pris le centre du ring avec sa main droite caractéristique, mais Rubén García attendait qu’il connecte ses mains. Ramos est arrivé avec un bon coup au sixième, mais en raison de deux coups bas et de quelques actions illégales, il a perdu deux points, un au septième et un au huitième, qui ont été retirés par l’arbitre José Lázaro Carrasco. A la fin des huit tours, les deux corners semblaient victorieux, mais les juges ont donné la victoire à Ramos par décision majoritaire (76-74, 76-75, 75-75).

Dans le semifund, le welter de Madrid Amin Hachimi (7-0, 5 KO) a battu l’Italien Jacopo fazzino (5-5, 1 KO) aux points en huit rounds après un combat acharné au cours duquel l’Espagnol est sorti dans un tourbillon fouettant avec sa droite et sa gauche à la recherche d’un KO rapide. L’Italien s’est bien couvert, a laissé Hachimi ralentir et à partir du troisième round, le brave combattant romain a également cherché ses chances. Le combat est devenu égal, bien qu’au sixième tour, un crochet droit d’Hachimi ait presque envoyé Fazzino au tapis. L’arbitre M. Conejero a pris un point aux Espagnols pour le deuxième coup bas net du combat. Au final, juste décision unanime pour Hachimi avec des scores de 78-73, 78-74, 77-74. Le Madrilène commandait dans presque toutes les phases du combat, mais il faut reconnaître le courage et la fierté de l’Italien qui n’a jamais oublié la victoire.

Fazzino-Hachimi

Le champion d’Europe des poids coq Mélanie Sorroche (18-2-2, 5 KO) a battu l’Italien Angela Cannizzaro (6-11-1, 1 KO) par abandon au quatrième round, qu’il a débordé dès le premier coup de cloche. Le Catalan est sorti comme un ouragan et le Calabrais a résisté tant qu’il a pu la pluie de coups de haut en bas que « Chony » a emporté. Au début du quatrième tour, trempé de choc, Cannizzaro a démissionné. Le combat a duré huit rounds.

La recrue super poids welter Youba sissokho (1-0, 1 KO), brillant combattant amateur de l’équipe espagnole, a remporté la victoire contre le vétéran équatorien vivant à Saragosse Jair Cortés (1-30-3, 0 KO) de manière controversée. Sissokho a involontairement frappé Cortés dans la région génitale au premier tour de six convenu, et le natif de Saragosse est tombé sur la toile dans une grande douleur. En ne se levant pas avant les cinq minutes réglementaires, il a été considéré comme un coût total de possession car il était établi dans le règlement que la protection de la coque est suffisante pour récupérer dans ce délai. Quelque chose que tout le monde ne comprend pas, mais qui est dicté de cette façon. Sissokho avait bien commencé en lançant des coups puissants, mais tout s’est effondré après cette action irrégulière.

Dans le premier combat de la nuit, quatre rounds, le super poids coq Camacho de Jordanie (2-0, 1 KO) a obtenu une victoire aux points à l’unanimité contre le toujours dur nicaraguayen Joël Sanchez (5-24-1, 2 KO), dominant clairement les quatre tours. Camacho avait un très bon rythme, frappant le corps et la tête avec intention. Les juges l’ont considéré comme le vainqueur unanime (40-35, 40-36, 40-36).

Share