Viñales surprend avec sa première « pole » provisoire

17/09/2021 à 18:04 CEST

.

L’Espagnol Maverick Viñales (Aprilia RS-GP) a surpris ce vendredi avec sa première pole position provisoire en profitant des bonnes conditions de la première séance d’essais libres du Grand Prix de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini., sur le circuit « Marco Simoncelli » à Misano Adriatico, pour réaliser le meilleur temps. Le Français Johann Zarco (Ducati Desmosedici GP21) a dominé la deuxième séance d’essais libres, mais le plus rapide était l’Espagnol Maverick Viñales sur sa nouvelle Aprilia RS-GP.

Comme si j’attendais le moment La pluie a commencé à tomber sur l’asphalte du circuit adriatique lorsque les pilotes Moto3 se sont rendus dans leurs ateliers et que tous les pilotes de MotoGP sont entrés dans les leurs pour prendre le départ de la deuxième fournée de la journée.. Ce n’était que quelques minutes mais il a plu avec suffisamment d’intensité pour laisser à nouveau l’asphalte complètement mouillé, ce qui a empêché la sortie de aucun coureur de « première classe » n’a pu abaisser ses meilleures notes personnelles.

Dans ces conditions extrêmes de piste, l’Espagnol Iker Lecuona (KTM RC 16) s’est d’abord fait remarquer, qui dirige le dernier tiers de la saison en tant que pilote MotoGP pour aller au Championnat du Monde Superbike en 2022, bien que dans le dernier tiers de la session, il a fait une chute, lorsque sa moto a été projetée en l’air, dans le premier virage de la piste.

Après Iker Lecuona, il est remplacé en tête du classement par l’Australien Jack Miller (Ducati Desmosedici GP21), véritable spécialiste de l’eau, ainsi que par le Français Johann Zarco (Ducati Desmosedici GP21), qui lui succède au classement des temps. et entre eux, il a commencé son combat particulier pour la première place, loin des meilleurs moments de la matinée.

D’autres spécialistes des conditions humides comme l’italien Danilo Petrucci (KTM RC 16), qui quittera la catégorie MotoGP pour participer au Rallye Dakar 2022 en tant que pilote officiel KTM, ils ont grimpé des positions tout au long de la deuxième manche, jusqu’à atteindre la quatrième place, devant l’Espagnol Aleix Espargaró (Aprilia RS-GP), bien que la section finale reflète quelques changements.

Le vainqueur de la course Motorland Aragón, l’Italien Francesco « Pecco » Bagnaia (Ducati Desmosedici GP21), faisait également partie de ceux qui ont grimpé à la première place de la dernière étape de la séance., devant Miller et Zarco, bien que le Français reprenne la première place dans son dernier tour.

Après Zarco ont été placés Miller, l’Espagnol Joan Mir (Suzuki GSX RR) et Marc Marquez (Repsol Honda RC 213 V), avec le Portugais Miguel Oliveira (KTM RC 16) derrière eux, tandis que le leader mondial, le Français Fabio Quartararo (Yamaha YZR M 1) n’a pas été très performant dans ces conditions et a terminé à une dix-huitième place retardée., derrière Maverick Viñales et devant Pol Espargaró (Repsol Honda RC 213 V).

En tout cas, les résultats valables du jour ont fini par être ceux du matin, quand il était possible de rouler sur asphalte sec et que le plus rapide était Maverick Viñales, suivi à 80 millièmes de seconde par Joan Mir, avec Bagnaia troisième à 135 millièmes de seconde et Jack Miller quatrième à 193 millièmes de seconde.

Jusqu’à quatre autres Espagnols ont été classés dans le top dix, avec Alex Rins (Suzuki GSX RR), cinquième, devant Pol Espargaró, Fabio Quartararo, l’Allemand Stefan Bradl (Honda RC 213 V), pilote d’essai Honda, Marc Márquez et Aleix Espargaró. Le Suisse Thomas Luthi (Kalex) a fini par être le plus rapide en Moto2 avec seulement 28 millièmes de seconde devant l’Italien Marco Bezzecchi (Kalex).

L’Australien Remy Gardner (Kalex), leader mondial, n’a pas eu beaucoup de succès dans les conditions difficiles qui ont été vécues en cette première journée et a terminé à une discrète vingt-deuxième position., avec tout mieux que son plus grand rival, son coéquipier, l’Espagnol Raúl Fernández, vingt-cinquième. Italien Dennis Foggia (Honda) est devenu le dominant du Moto3, où le leader mondial, l’Espagnol Pedro Acosta (KTM), s’améliore notablement et termine deuxième.

Share