Walt Hopkins fustige les arbitres de la WNBA pour « manque de respect »

L’entraîneur de New York Liberty Walt Hopkins n’est pas en désaccord avec l’appel et le non-appel dans la dernière seconde qui ont tous deux suivi le chemin de Mercury, cinquième tête de série, qui a battu le Liberty n ° 8 jeudi lors d’une élimination directe au premier tour. Match éliminatoire de la WNBA.

Au contraire, Hopkins a déclaré par la suite qu’en général, le Liberty avait le bout du bâton, à la fois dans ce match et tout au long de la saison.

« Il y a beaucoup de choses que je veux dire sur l’arbitrage en WNBA et sur le manque de respect que cette équipe a reçu toute la saison », a déclaré Hopkins. « Mais je ne peux pas dire ça parce que les arbitres sont au-dessus de tout reproche. Ils n’ont pas besoin d’aller à une conférence de presse après les matchs. Ils n’ont pas à expliquer les erreurs qu’ils ont commises, pourquoi ils ont fait ce qu’ils font.

«Je ne sais pas d’où viendra la responsabilité, mais cela doit arriver. C’était une mauvaise saison. La façon dont ils nous ont traités était mauvaise.

Il a ajouté qu’il pensait que le traitement du Liberty par les arbitres était dû au fait qu’ils avaient tellement de jeunes joueurs.

Cependant, la seule jeune joueuse à avoir débuté dans le match de jeudi était la garde de deuxième année Sabrina Ionescu. Le reste des partants de l’équipe ont tous au moins cinq ans d’expérience dans la WNBA. Sami Whitcomb et Natasha Howard, qui ont tous deux commencé le match de jeudi, ont chacun au moins deux championnats WNBA à leur actif.

Alors que les dernières secondes ont vu deux appels en particulier qui ont affecté le match, Hopkins a affirmé qu’il était plus préoccupé par les autres qui se sont produits tout au long du match. Jeudi soir, le Liberty a été sanctionné pour 22 fautes, tandis que le Mercury n’a subi que 15 fautes.

« Il y a eu plusieurs jeux où nous n’avons pas seulement reçu des appels, un écart de lancers francs … c’était 18-7 ce soir », a déclaré Hopkins.

« Si quelqu’un veut dire que c’est parce que nous tirons beaucoup de trois, eh bien nous les avons battus dans la peinture, 34-30. Ce n’est pas parce que nous n’allons pas jusqu’au bord. C’est parce que nous ne sommes pas respectés parce que nous sommes une jeune équipe.

voir 5 images

Share