Wiggins perdra 350 000 $ par rencontre s’il n’est pas vacciné

Bien que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas obligatoire en NBA pour les joueurs, qui peuvent demander une dérogation pour diverses raisons, elle l’est dans des zones spécifiques des États-Unis pour les événements sportifs. C’est le cas de San Francisco et de l’équipe de la ville, les Golden State Warriors. Et il y a un problème : tout le personnel n’a pas le modèle en place.

Le nom qui est apparu dans le San Francisco Chronicle est Andrew Wiggins.

La législation qui a été imposée dans la ville pour les événements dans des lieux fermés, comme le basket-ball, est claire : le personnel qui dépend de l’entité locale, étant le cas des joueurs et des autres membres du personnel des Warriors, doit être vacciné. Il y a plus de permissivité avec les visiteurs, qui ne sont pas soumis à ces règles mais doivent rester avec un masque lorsqu’ils ne jouent pas, à l’écart du public et soumettre un test négatif deux jours à l’avance.

Selon ESPN, 85% des joueurs NBA sont vaccinés. Ce n’est pas le cas de Wiggins, qui avait déjà prévenu en mars dernier. « Je ne me vois pas le faire à moins qu’il ne soit obligé de le faire », a-t-il expliqué à propos du processus de vaccination. Wiggins devrait obtenir une exception d’objection religieuse de la NBA, mais la compétence pour son propre drapeau appartient au gouvernement local.

L’équipe a tenté de le convaincre en l’emmenant voir un médecin spécialisé, mais le poste est pour le moment inamovible. Cela complique la planification des Warriors pour l’avenir, car ils perdent la référence en avant dans un contexte où le gardien Klay Thompson n’a pas encore été réintroduit dans le rythme de la compétition en plus d’autres considérations extra-sportives. Les Californiens sont à la croisée des chemins : ils devront sanctionner leur joueur s’il ne peut pas se présenter aux matchs, comme ce serait le cas, et sept des dix premiers matchs de la phase régulière 2021/22 se joueront au Chase Center. Pour chacun d’entre eux, il ne pourra pas aller, il y aura 350 000 $ de salaire (31,5 millions cette saison) qui lui seront retirés.

CONNEXES | Les 10 horribles contrats NBA

Conséquences économiques, sportives et réputationnelles pour un joueur qui est sur la corde raide, en pourparlers pour être à nouveau échangé, puisqu’il venait des Timberwolves. Kerr et les autres officiels espèrent le convaincre avant le début de la prochaine campagne, dans moins d’un mois.

Share