Williams tente de lutter contre les problèmes de sensibilité au vent

Dave Robson a expliqué certains changements que Williams a apportés à sa voiture pour tenter de lutter contre les problèmes de sensibilité au vent.

Il est devenu évident pour l’équipe dès les tests de pré-saison à Bahreïn et lors de l’ouverture de la saison là-bas que des vents violents causeraient à Williams plus de problèmes que la plupart en 2021.

Cela devait être le cas, en particulier dans l’endroit surnommé la ville du vent, Bakou, et Robson, le responsable des performances des véhicules, a maintenant révélé les mesures qui ont été prises pour essayer d’y réduire le problème.

Il n’est pas encore certain de leur efficacité, car il pense que le fait qu’il s’agissait d’un circuit urbain a amélioré les choses.

« Je pense que l’abri aide parce que vous vous retrouvez avec plus d’un tunnel d’air de style monégasque plutôt que les grosses rafales de vent de travers que vous obtenez à Silverstone, par exemple », a-t-il déclaré selon Sport automobile.

« Je suppose que nous en saurons plus au Paul Ricard, où il y aura probablement du vent là-haut.

« Il y a des changements sur la voiture de George [in Baku], autour de la zone de bargeboard, qui est conçu pour améliorer, espérons-le, ce côté de la voiture.

«Mais pour être honnête, nous n’avons pas vraiment été en mesure d’évaluer à quel point cela fonctionnait à cet égard vendredi. Donc, je pense que le grand test sera les trois ou quatre prochains événements, je suppose. »

Montrez votre soutien à Williams avec leur dernière collection officielle de produits dérivés

Un autre changement apporté par l’équipe à Bakou concerne le département des moteurs, avec Georges Russel avoir à revenir à une unité d’alimentation plus ancienne après un problème FP3. Malgré cela, il a quand même réussi à se qualifier pour la Q2, se qualifiant en P15.

Robson dit que le changement de moteur n’a pas vraiment fait une grande différence en termes de performances.

« Je n’ai pas de chiffres, c’est en fait très petit », a déclaré Robson.

« Vous êtes autorisé à faire si peu avec les unités de puissance, c’est essentiellement juste une nouvelle version de la même chose, plus ou moins.

La dégradation de ces unités de puissance est impressionnante de nos jours. Ce n’est pas comme au bon vieux temps où il y avait une nette dégradation.

Il a ajouté : « Cela lui aurait coûté un peu, juste parce qu’il est un peu plus âgé. Mais en fait, pas trop pour être honnête – pas assez pour avoir fait des places, c’est sûr.

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share