Wout Van Aert fait un triplé à Gateshead et Hayter reste leader

09/10/2021 à 18:04 CEST

.

Le Belge Wout van aert (Jumbo Visma) a réalisé ce vendredi un triplé dans le Tour de Bretagne en remportant un petit groupe de favoris dans la sixième étape, disputée entre Carlisle et Gateshead, de 198 km, dans laquelle les Britanniques Ethan Hayter (Ineos) a gardé la tête.

Dans une finale explosive, très disputée parmi les favoris du général, Van Aert (Harentals, 26 ans) a imposé la loi du plus fort avec du même temps de Hayter, le champion du monde français Julien Alaphilippe (Deceuninck) et espagnol Gonzalo Serrano (Movistar), l’un de ceux qui ont disputé la victoire avec son compatriote Carlos Rodríguez (Ineos), qui s’est qualifié dixième.

Dans une journée avec ses difficultés, puisqu’elle cumulait un dénivelé de 2 750 mètres, la journée a connu une échappée précoce qui a été annulée par les grands du général à 10 km de l’arrivée, puis la bataille pour la victoire a été titanesque, avec double présence espagnole.

Bien résisté Hayter, contrôlant à tout moment les mouvements ambitieux de Van Aert, coureur toujours agité. Enfin il est entré avec les meilleurs et a maintenu la première place du général avec 4 secondes sur le Belge et 21 par rapport à Julien Alaphilippe.

Des noms illustres comme Marc Cavendish, de bons rouleaux comme Tim Declercq, les grimpeurs aiment George Bennett et d’autres aspirant à surprendre comme Jimmy Janssen, Colin Joyce, Rory Towsend et Daniel McLaet.

Deceuninck et Ineos ont veillé à ce que les aventuriers n’aillent pas trop loin, ils ont donc été condamnés au préalable. A 20 km de l’arrivée, la différence n’était que de 40 secondes.

Le scénario tombait sous son propre poids, à 10 km de l’arrivée l’échappée était terminée et les favoris prenaient la tête. Un festival d’attentats s’est enchaîné. Canadien Michael les bois, a tenté de repartir et a creusé un écart, mais la réponse a été écrasante avec plusieurs des meilleurs coureurs du peloton mondial.

Tendez le rythme Van Aert, alors Alaphilippe, trop énergique pour les bois, qui est revenu à la discipline du groupe qui allait jouer la victoire.

Avec un double tour d’avance, Ineos a envoyé devant Carlos Rodriguez, 20 ans, deuxième du Tour del Porvenir. L’homme né à Grenade n’avait pas de prix, pas plus que l’Américain de Movistar Matteo jorgenson, qui avait le madrilène dans le groupe Gonzalo Serrano.

Avec le sprint en marche, le Danois a sauté Honoré (Deceuninck), un pichet de Alaphilippe. Quand le maillot arc-en-ciel est tombé, il était trop tard. Wout van aert il accéléra sans réponse. Directement au triplet. Il a réussi et reste le grand favori pour le général final.

Ce samedi, la septième étape se disputera à travers le territoire écossais, entre Hawick et la capitale, Édimbourg, avec un parcours escarpé de 194,8 km.

soc / isme

Share