Yuberjen : « Nous sommes forts physiquement et mentalement »

Grands débuts pour Yuberjen Martínez aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Le boxeur colombien, l’un des espoirs du pays pour obtenir une médaille, a débuté avec une victoire retentissante au Japon contre Rajab Mahommed, combattant du Botswana.

Dès le début, Martínez était très dynamique et agressif, il s’est lancé pour son rival qui, bien qu’il ait essayé de répondre, il n’a jamais pu atteindre la vitesse du Colombien qui dans les trois tours était clairement supérieur. Finalement, la victoire s’est concrétisée par un score unanime de 5-0.

Après le combat et en dialogue avec Caracol Sports, l’Antioqueño a analysé son triomphe et le moment où il est. Par ailleurs, il a évoqué les difficultés qu’il a rencontrées pour atteindre ces Jeux et a évoqué son prochain adversaire en huitièmes de finale, l’Indien Amit Panghal, qui est numéro 1 mondial et l’affrontera vendredi 30 juillet.

Salutation pour le pays: « Salutations aux habitants d’Antioquia que je connais qui me soutiennent de chez moi et rien, bénédiction, salutations à la mairie et à toute la Colombie qui connaît chacun de nous.

Son prochain rival : « Nous savons qu’ils sont un adversaire assez difficile, mais personne ici n’est invincible. Nous sommes forts physiquement et mentalement, car nous avons travaillé dur pour cela.

La pression d’être numéro un en Colombie : « Tout a sa pression, il faut savoir gérer la situation. Nous devons y faire face avec expérience, une grande sagesse et la tête froide. »

Share