Yuki Tsunoda perd trois places pour le bloc de Valtteri Bottas

Yuki Tsunoda s’est vu infliger une pénalité de trois places sur la grille après avoir entravé Valtteri Bottas lors de la Q3 du Grand Prix de Styrie.

Après un début de vie difficile en Formule 1, Tsunoda a déménagé en Italie pour travailler plus étroitement avec le patron de l’équipe AlphaTauri, Franz Tost, et déjà cet appel semble porter ses fruits après une solide démonstration de qualification au Red Bull Ring qui a vu Tsunoda terminer P8.

Il y a cependant eu un incident pour le coureur japonais et cela lui a coûté la chance de commencer dans le top 10.

Au cours de la Q3 Bottas est arrivé derrière Tsunoda à l’approche du virage 4, et avec le pilote japonais collé à sa trajectoire, Bottas frustré a reculé et s’est immédiatement plaint d’être gêné.

Et les commissaires sportifs ont accepté, infligeant une pénalité de trois places sur la grille à Tsunoda, ce qui le voit glisser à la 11e place sur la grille. Cela promeut Fernando Alonso jusqu’à P8, tandis que Lance Stroll passe à P9 et George Russell hérite de P10 pour Williams.

« Les commissaires ont entendu le conducteur de la voiture 22 (Yuki Tsunoda), le conducteur de la voiture 77 (Valtteri Bottas) et les représentants de l’équipe et ont examiné les preuves vidéo », lit-on dans le rapport des commissaires.

« La voiture 22 venait de boucler un tour rapide et l’équipe lui a dit qu’il était maintenant sur un tour. L’équipe n’a pas prévenu la voiture 22 de l’approche de la voiture 77 dans un tour rapide.

« La voiture 77 s’est approchée de la voiture 22 à l’entrée du virage 4. La voiture 22 était sur la ligne de course et alors qu’il tentait de sortir de la ligne de course vers l’extérieur, il a gêné la voiture 77 inutilement.

« Il est de la responsabilité de chaque pilote d’être conscient des voitures plus rapides lorsqu’elles roulent lentement.

« L’équipe aurait dû aider le conducteur à être conscient de l’approche de la voiture plus rapide, mais un tel manque de communication n’est pas une excuse pour le conducteur. »

Découvrez toutes les dernières marchandises AlphaTauri via la boutique officielle de Formule 1

S’adressant à Sky F1 à propos de l’incident avant que sa pénalité ne soit infligée, Tsunoda a déclaré: « Eh bien, il y avait toujours un écart entre moi et Valtteri.

« De plus, il y a un peu de crête avant le virage 4, et au moment où je l’ai vu, j’étais déjà en train de freiner.

« Ce sont des erreurs des deux, mais pour être honnête, si je changeais de direction et rentrais à l’intérieur, j’étais déjà dans la zone de freinage.

« De plus, je m’attendais à ce que Valtteri me dépasse de l’intérieur, donc cela aurait été un très gros shunt.

« Donc, il n’y avait nulle part où aller, c’est pourquoi je suis allé tout droit, et il semble qu’il y avait encore un écart pour être honnête.

« Je ne pense pas avoir trop ruiné ses genoux pour être honnête. »

Tsunoda était également au sommet après avoir survécu à son appel téléphonique avec le patron du programme de pilotes Red Bull, Helmut Marko, mais de la 11e place, il a encore la chance de satisfaire ses exigences de points.

« Il m’a donné des conseils qui ont bien fonctionné, et aussi de l’autre côté de la France, il n’appréciait pas la conversation », a expliqué Tsunoda en faisant la lumière sur cet appel avec Marko.

« C’était 50/50, il m’a mis de la pression, mais j’ai finalement réussi à me classer parmi les huit premiers, alors j’espère qu’il n’est pas stressé comme il l’était avant vendredi.

«Mais il veut que je marque les points demain.

« C’est la première étape des qualifications, pour me faire plaisir et pour lui faire plaisir, je dois marquer des points. »

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share