Zandvoort demande une décision anticipée sur la course de septembre

Les organisateurs du Grand Prix néerlandais veulent qu’une décision finale soit prise avant le 1er juillet pour savoir si leur course du 5 septembre peut avoir lieu.

Zandvoort doit revenir au calendrier de la Formule 1 pour la première fois depuis 1985, mais la pandémie de santé a empêché que cela se produise la saison dernière.

Le site aux Pays-Bas fait désormais partie d’un triple-tête européen du calendrier qui commence avec le Grand Prix de Belgique une semaine plus tôt et le Grand Prix d’Italie immédiatement après les Néerlandais.

Cependant, Zandvoort, qui a effectué de nombreux travaux de réaménagement au cours des dernières années, a longtemps soutenu qu’il ne souhaitait qu’une course devant une salle comble, en raison de la popularité du héros local Max Verstappen.

Les organisateurs ne se préparent pas à un retard de la course, même si cela serait possible dans un calendrier chargé au second semestre 2021, et insistent sur le fait qu’ils ont besoin d’un délai minimum de deux mois pour s’assurer que tous les plans sont en place.

Découvrez tous les derniers vêtements d’équipe 2021 via la boutique officielle de Formule 1

«Cette date [September 5] est notre point à l’horizon », a déclaré Robert van Overdijk, PDG de Zandvoort, au magazine Formula 1, cité par Formule1.nl.

«Le plus important est que nous gardions nos pantalons. Le modèle de fonctionnement a changé à cause de la corona. Les coûts réels autour du grand prix commencent lorsque vous commencez à construire.

«Regardez l’Australie l’année dernière – qui a été annulée à la dernière minute et ils ont dû faire face à des coûts énormes. Vous voulez donc de la clarté avant cela.

«Sinon, vous devez vous demander si vous voulez risquer de vous développer. Mais nous ne pensons pas que cela arrivera – il y aura de la clarté avec le temps.

D’un point de vue économique, il sera important pour Zandvoort d’accueillir autant de spectateurs que possible et Van Overdijk a répété les appels précédents selon lesquels si une salle comble n’était pas possible, le circuit demanderait une aide financière à la Formule 1.

«Sans entrer dans les chiffres exacts, vous ne gagnez pas votre argent en tant qu’événement sportif avec les 10 000 premiers spectateurs mais les 10 000 derniers», a-t-il ajouté. «S’il y a moins d’audience, quelqu’un doit aider.»

Van Overdijk a insisté sur le fait qu’il refusait d’envisager une autre année au cours de laquelle le Grand Prix des Pays-Bas devrait être effacé du calendrier.

«Nous rêvons beaucoup aux Pays-Bas», a-t-il déclaré. «Disons simplement que d’une manière ou d’une autre, la course aura lieu en septembre. Sinon, à un autre moment. Mais la course arrive. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!